La crise a bouleversé nos organisations, nos équipes, nos pratiques.
Elle  a aujourd’hui des conséquences tragiques qu’elles soient humaines, sanitaires, économiques et sociétales.
Concernant la communication, on prévoit une baisse des budgets de 27% (étude Epoka), un recours à l’externalisation accru, etc…

Mais aujourd’hui, sans oublier le point précédent, regardons le verre d’eau à moitié plein.

Dans nos organisations, la crise – malgré elle – a apporté du positif : agilité, flexibilité, solidarité, sang-froid, créativité, meilleure hiérarchisation des priorités, etc…

Et dans l’univers de la communication et du marketing produit en France et à l’international, beaucoup d’innovations ont vu le jour :

  • Berkeley qui organise sa cérémonie de remise des diplômes sur Minecraft
  • Décathlon  qui revisite son masque de plongée
  • Les télévisions locales de la région Rhône-Alpes qui créent une nouvelle offre commerciales groupée

Donc, oui, la crise nous a forcé à innover, à accélérer, à expérimenter, à repenser notre manière de voir.

3 experts communications de notre écosystème grenoblois témoignent de leurs expériences sur une action menée ces dernières semaines.

Trois profils, trois exemples très pratiques d’actions ou de nouvelles pratiques de communication réussies.

  • Laura Leick, attachée de presse à Grenoble Ecole de Management a organisé une conférence de presse virtuelle avec 18 journalistes pour le lancement du plan stratégique de l’école en proposant un angle nouveau et ancré dans la situation actuelle.
  • Sylvie Genin-Lomier, responsable communication à CORYS a déployé une communication interne digitale et responsable et réussi le tour de force d’organiser une assemblée générale en ligne.
  • Vincent Diaz, freelance, influenceur Instagram et photographe a profité de la période pour affiner l’offre et les outils de sa jeune entreprise en les adaptant aux nouveaux besoins de ses clients, notamment le tourisme.